A place where you need to follow for what happening in world cup

DALABA : Le groupe national de contact invité à tenir un langage de vérité   

0
Unicef

En rencontrant les autorités de la préfecture, la mairie de Dalada et les religieux, la mission a été invitée à refléter l’objet de sa tournée. Justin Morel Junior coordinateur du groupe national de contact fait le bilan à mi-parcours de ses équipes. L’identification des sources de conflits, proposition de pistes de solution, transmission des préoccupations des populations au plus haut sommet de l’Etat.

Des équipes mixtes déployées dans toutes les régions du pays pour prêcher la paix. Sur la base de leur intégrité, expérience et compétence doublé des sentiments apolitiques, ont l’autorité morale de conduire la mission :  » ils travaillent avec harmonie avec les institutions onusiennes que sont le PNUD et le HCDH avec l’appui financier du Fonds des nations Unies pour la Consolidation de la Paix (PBF). Ils ont pour mission d’encourager les guinéens à se parler, à se faire confiance et à cultiver la paix. En sommes, ils sont les apôtre de la paix qui ont le devoir de semer la paix pour enfanter des faiseurs de paix pour que le pays connaisse et la paix et le progrès « 

 Des messages subtils pleins de sagesse et de philosophie destinés aux populations. L’ancien ministre de l’information a su les décoder : « A votre âge avec votre équipe vous ne devez pas avoir peur de dire la vérité ». D’autres nous ont dit : « est étranger dans notre préfecture celui qui ne fait pas la paix. Nous pensons qu’avant de prêcher la paix, il faut prévenir la guerre »

Justin Morel Junior et son équipe sur la base de tous les problèmes identifiés, se feront le devoir de les remonter à la surface pour la recherche de solutions :  » les populations et les autorités ont identifié les principales sources de conflits en Guinée. Il s’agit des incompréhensions sociopolitiques. A partir de cet instant, chacun devrait agir pour qu’il y est la sécurité, que la quiétude soit partagée par tous »

Le conseil communal de Dalaba dit être disposé à s’impliquer pour le maintien de la paix mais souligne, de passage qu’une société qui n’accepte pas le langage de la vérité ne peut mener une vie paisible.

Mamadou Sadio Baldé

Leave A Reply

Your email address will not be published.