A place where you need to follow for what happening in world cup

Une organisation internationale «rejette le hold-up électoral perpétré par Alpha Condé» (Déclaration)

0
Unicef

Le 18 octobre 2020, Alpha Condé, 82 ans, a organisé un hold-up électoral pour briguer un troisième mandat en République de Guinée, malgré une forte contestation de sa population qui, dans son écrasante majorité, rejette son projet de troisième mandat, et la répression qui a coûté la vie à des centaines de civils tués au cours ou en marge des manifestations du FNDC réprimées par les forces de défense et de sécurité guinéennes.

En agissant ainsi, Alpha Condé plonge son pays dans une crise politique profonde qui aura des conséquences durables sur la stabilité sociopolitique et le développement de la Guinée.

Le Mouvement Tournons la Page, engagé au côté du peuple de Guinée depuis 2019 dans sa lutte noble pour l’alternance démocratique et le respect des droits de l’homme, rejette le hold-up électoral perpétré par Alpha Condé, dans le seul but de garder le pouvoir à vie.

Tournons La Page condamne le meurtre de dizaines de personnes dans les manifestations citoyennes, tel que documenté dans notre rapport « Un troisième mandat à quel prix ? », et la chasse aux sorcières entrepris contre des membres de l’opposition et de la société civile. Le gouvernement est responsable de ces violations des droits et devra rendre compte tôt ou tard devant la justice pour ces crimes.

Tournons La Page s’incline devant la mémoire des disparus.

Nous restons convaincus que seule l’alternance démocratique et donc le départ du Président Condé conformément à la Constitution, est la solution de la crise que la Guinée traverse depuis plus de deux (2) ans.   

Tournons La Page réaffirme son engagement au service du peuple de Guinée dans sa légitime lutte pour l’instauration d’une culture démocratique en République de Guinée.

Face à cette situation, Tournons La Page invite :

  • les Etats Unis et Union Européenne à entreprendre des actions, notamment des sanctions ciblées, contre les autorités civiles et militaires impliquées dans des cas de violation des droits de l’homme en Guinée ;
  • Les Nations Unies à œuvrer pour l’envoi d’une commission d’enquête internationale en République de Guinée pour enquêter sur les graves violations des Droits de l’Homme enregistrées pendant les manifestations publiques ;
  • La Procureure de la cour pénale internationale à diligenter une ouverture rapide d’une enquête préliminaire sur les crimes commis dans ce pays suite au signalement de notre mouvement sur des crimes commis en Guinée.

Contact presse :

Ibrahima DIALLO – Coordinateur TLP Guinée

Leave A Reply

Your email address will not be published.