A place where you need to follow for what happening in world cup

Tentative de musellement de la presse: l’INIDH prend position

0
Unicef

Décidément, le régime se retrouve sur le banc des accusés. Depuis que deux journalistes du groupe de presse Lynx-Lance et Lynx FM sont placés sous contrôle judiciaire, l’exécutif et le judiciaire sont sur la sellette. Après les vagues de condamnations par plusieurs acteurs de la société guinéenne, le président de l’Institution Nationale Indépendante des Droits Humains  (INIDH) aussi réclame l’application de la loi L002. Alia Diaby lance un appel aux autorités exécutives et judiciaires pour une application appropriée de la dite loi. Toutefois, il demande aux hommes de médias d’éviter de défier l’état.

 » En l’espèce, je pense que c’est la loi sur la liberté de la presse qui doit être appliquée parce que les journalistes échappent dans l’exercice de leurs professions à la compétence de la loi sur la cyber sécurité ».

Alia Diaby coupe la poire en deux : « Il n y a ni arrestation arbitraire, ni détention arbitraire de journalistes. On a placé des journalistes sous contrôle judiciaire en application d’une loi qui ne devrait pas être appliquée. Donc ce qui est en train d’être fait  qui doit être dit et qui a été dit, c’est que c’est la loi sur la liberté de la presse qui est applicable ».

Il invite les deux camps à une concertation afin d’éviter d’engager des duels aux conséquences incertaines.

Mamadou Sadio Baldé

Leave A Reply

Your email address will not be published.