A place where you need to follow for what happening in world cup

L’agriculture: une alternative sûre pour maintenir la jeunesse en Guinée

0
Unicef
Un groupe de jeunes réunis autour d’une association cherche à expérimenter la culture du haricot à Pita. Au-delà de l’alimentation familiale, le haricot blanc est surtout prisé dans les cérémonies. Ce qui pousse certains jeunes à tenter cette aventure. Notre reporter Mamadou Sadio Balde y a fait un tour.
Les géographes l’ont dit. La Guinée, c’est la synthèse de l’Afrique occidentale.  Toutes les plantes peuvent y pousser.
Ici à Pita, c’est un groupe de jeunes qui veut tourner momentanément le dos à la culture de la pomme de terre et s’orienter vers la culture du haricot. Les prévisions sont bonnes si la récolte s’avère concluante : « Pour une période de deux mois, la récolte est déjà faite. Et selon les estimations de notre agronome, si tu investis 8 millions, tu peux t’attendre 30 à 40 millions si tout se déroule normalement. Maintenant si les gens le comprennent ils peuvent oublier la migration irrégulière et se tourner vers l’agriculture », affirme Mamadou Yero Diallo.
Mais pour en arriver là, il y a des préalables. Louer un tracteur, labourer, chercher une main d’œuvres avant de passer à la semence sont des étapes déterminantes : « Nous avons 1 million cinq cents mille francs guinéens pour louer le tracteur et  nous payons 60 mille par personnes ».
Mamadou Yero et ses amis respectent au pied de la lettre les conseils d’un agronome recruté spécialement : « nous avons divisé le terrain en huit parcelles. Les ¾ sont déjà semés »
Décourager l’aventure incertaine, c’est encourager les bras valides du pays à s’orienter vers un lendemain certain confie Mamadou Yero Diallo.
Mamadou Sadio Baldé

Leave A Reply

Your email address will not be published.